Zumaia
13 mai, 2017, 17 h 35 min
Classé dans : Non classé

Ce chemin n’est fait que d’une succession de monts qu’il me faut escalader chaque jour pour ensuite redescendre vers ville ou village au bord de l’océan. Mais quelle vue du haut de ces monts ; chaque vallée héberge l’estuaire d’une rivière ou une petit agglomération.

L’ascension de ces monts se fait jusqu’alors sous le soleil mais avec un petit air frais voire un vent qui nous épargne les pluies qui, bienveillantes, ne tombent que le soir.
Je suis tombée sous le charme de Zumaia et surtout du gîte à flanc de montagne où je me suis arrêtée hier soir. Sur 180* l’océan et de l’autre côté qq fermes isolées avec des troupeaux de moutons et de vaches ; il est vrai que nulle culture ne pourrait être récoltée sur un terrain aussi pentu.
C’est assise au milieu d’un champ parmi les boutons d’or que je vous mets ces qq lignes.
Je vous embrasse
Maryvonne



Tout en montées et descentes
11 mai, 2017, 21 h 24 min
Classé dans : Non classé
Je suis arrivée à Irun mardi soir après une journée entière de train, moment salutaire pour passer de la vie tumultueuse de retraitée à la vie paisible de retraite !
Hier je suis partie fraîche et déterminée vers San Sebastian. Si ma détermination n’a pas faibli ma fraîcheur s’est estompée au fil de la journée !
Je m’étais préparée à qq grimpettes mais il s’agit là des Pyrénées qui trempe ses pieds en permanence dans l’Atlantique et si de temps à autre il nous faut rejoindre le niveau de l’eau c’est au prix de dénivelés importants. En résumé ces 2 premiers jours ne furent que montées et descentes. Mais quel spectacle, le fait de marcher à qq 300 ou 400 m d’altitude permet d’avoir une vue plongeante sur l’Atlantique, ses ports de pêche niches dans les embouchures de rivières, tout en profitant de sentiers forestiers ombragés embaumant tantôt le chèvrefeuille tantôt l’eucalyptus.
Pas de monotonie dans ce contraste montagne/mer et déjà quelques belles rencontres.


En route pour le Camino del norte
11 mai, 2017, 21 h 20 min
Classé dans : Non classé

Mes chers amis, je pars …..

Après une année de repos, le chemin me manque, donc je repars  mais pour un très court parcours, 9 jours de randonnée de Hendaye à Bilbao sur le chemin del norte. Un des chemins vers Compostelle, dit « chemin des anglais ». Il s’agit du chemin qui suit la côte. Chemin toutefois assez escarpé – j’imagine toutes les valleuses que nous avons en Normandie, s’il en est de même, je vais revenir avec des mollets en béton !!

Je serai accompagné d’Alain avec qui j’avais déjà fait l’Espagne, il y a 4 ans et qui m’avait également accompagné pendant 15 jours il y a deux ans avec son épouse Marie. Marie sera également de la fête. Nous serons  3 larrons à longer le Golfe de Gascogne.

Mon sac, terminé hier soir, pèse 9,9 kg , soit le poids idéal. Il est vrai que pour 9 jours de marche, la gestion est plus facile.

J’espère que je pourrai me connecter facilement pour vous mettre quelques mots le plus souvent possible.

Je vous embrasse.

Maryvonne



J’IRAI REVOIR MA NORMANDIE
2 juillet, 2015, 20 h 11 min
Classé dans : Non classé

Bonjour les amis,

 

Me voilà revenue en Normandie !

Que dire de ce périple en Corse ?

que j’y ai vécu une très belle expérience sportive mais surtout amicale avec une bande de 10 copains tous solidaires pour rendre les difficultés ou les peurs des uns ou des autres moins stressantes.

que j’ai sans doute surestimé mes capacités physiques mais que j’ai tout de même franchi, étape après étape toutes les épreuves que ce GR nous impose ;

que j’ai pu apprécier la beauté incontestable de cette île, en particulier la partie naturelle que nous découvrions jour après jour en oscillant d’un versant à l’autre, escaladant crête après crête, montant, descendant pour découvrir, tantôt un lac, tantôt une vue fabuleuse sur une chaine montagneuse à perte de vue, mais aussi les villes de Bastia ou Calvi, les villages, les plages.

que j’ai été surprise  par les Corses ; les uns étaient très accueillants mais d’autres, en particulier, ceux qui géraient les refuges, ne débordaient pas d’empathie à notre égard ; surprise aussi par les refuges aux conditions spartiates (douche froide éloignée du lieu d’hébergement, cuisine sommaire ….) mais cela fait partie de la réputation du GR.

En un mot, une belle aventure.

Merci pour tous vos messages via ce blog ou par tout autre moyen.

Je vous embrasse

Maryvonne



La corse à l’état pur
18 juin, 2015, 19 h 02 min
Classé dans : Non classé

De Calenzana, d’où je suis partie mardi 8 juin, à ce jour, j’ai pu apprécier la beauté sauvage du relief montagneux : faune, flore, minéraux, la nature préservée offre généreusement paysages et parfums.
Mouflons, aigles, vaches, chèvres voire, sangliers, nous côtoient plus ou moins passivement.
Ancolies, digitales, immortelles, châtaigniers, aulnes ou pins rompent la rudesse du granit ; nombreux sont les lacs que l’on découvre au détour d’un versant.
Cette époustouflante beauté me fait un peu oublier la difficulté de cette partie nord du GR.
Je bascule maintenant vers le sud où les paysages vont sans doute évoluer.
Mes pieds endurcis sur le chemin de Compostelle ne se manifestent pas, par contre les articulations, en particulier des genoux, sont mises à rude épreuve ; cuisses et mollets se sont bien musclés.
Le temps ne fut guère favorable jusqu’alors avec beaucoup d’orages. J’espère une fin plus ensoleillée.
A très bientôt
Je vous embrasse

 



Le GR 20 et ses aléas
11 juin, 2015, 20 h 51 min
Classé dans : Non classé

Après le tranquille chemin de Saint-Jacques, je suis partie, avec enthousiasme, accompagnée d’une dizaine d’amis sur le mythique GR 20.

Vous n’êtes pas sans savoir l’accident qui s’y est produit hier. En fait cela est arrivé à l’étape que je devais faire demain, qui, de ce fait, est annulée.
Ce contretemps va me permettre de récupérer, car c’est vraiment un parcours difficile. Du moins dans cette première partie. Je reprendrai les étapes samedi d’une façon plus douce semble t’il !
Je vous en dirai plus un peu plus tard.

 
Les 3 premières étapes, outre le fait qu’elles ressemblaient plus à de l’escalade qu’à de la randonnée, m’ont offert des paysages absolument époustouflants.

 

Je vous embrasse.

À très bientot.



Dernière « ligne droite »
6 juin, 2015, 15 h 16 min
Classé dans : Non classé

C’est après une grosse matinée de permanente grimpette (1000 m) à l’ombre, sur des sentiers forestiers que j’ai atteint le mythique  Col du Somport où Berengère, Xavier et Émile m’attendaient pour un pique nique.

Cette dernière semaine fut sans doute celle qui m’a offert les plus beaux, les plus étonnants paysages.

J’ai suivi le gave dans la vallée d’Aspe qui descendait violemment des Pyrénées.

Pyrénées aux sommets enneigés, éblouissants sous le soleil  ; ce fut un enchantement qui faisait oublier la progression ascensionnelle de plus en plus sensible !

Les derniers gîtes étaient nichés dans des petits villages historiques très intéressants ou les habitants prenaient plaisir à échanger voire à nous accompagner sur un bout de chemin.

Le chemin d’Arles est beaucoup moins fréquenté que le chemin du Puy et on ressent le souhait des riverains de nous inciter à promouvoir cet itinéraire.

Aujourd’hui je me repose à Pau et lundi, je tenterai, avec l’aide de mes amis, de faire le non moins mythique GR 20 d’où je vous donnerai aussi quelques nouvelles.

Merci de vos petits messages ; continuez !

je vous embrasse

Maryvonne

image

 



Arrivée en Aquitaine
31 mai, 2015, 22 h 16 min
Classé dans : Non classé

J’ai quitté la région Midi Pyrénées pour la région Aquitaine ;

j’ai quitté la Gascogne pour le Béarn ;

J’ai quitté le Gers pour les Pyrénées Atlantiques en flirtant une journée avec les Hautes Pyrénées.
Les collines boisées ont bientôt laissé place à la montagne. En effet, au gré de la météo, j’aperçois déjà les Pyrénées et ses sommets enneigés.

L’habitat évolue et l’ardoise recouvre davantage les toits plus pentus des maisons.

Quelques lacs et ruisseaux viennent rafraichir mes pérégrinations ; la pluie se fait attendre pour les agriculteurs mais sans doute attend elle la fin de mon périple car il ne me reste que 5 petits jours de marche qui vont se terminer par les 1000 m de grimpette pour conquérir le col du Somport.

Amis du GR 20, je suis prête à vous accompagner et j’espère que mon petit entrainement d’un mois sera suffisant.

Je fais aujourd’hui une pause « Fête des Mères » à Pau avec Bérengère et c’est, reposée, que je reprendrai le sac demain matin.

J’ai déjà fait quelques 600 kms et il ne m’en reste qu’1 petite centaine !!

 

A très bientôt pour la fin de cet épisode.

je vous embrasse

 

Maryvonne.

 



Le Gers
25 mai, 2015, 17 h 16 min
Classé dans : Non classé

En sillonnant le Gers j’ai pu apprécier, outre les immenses plaines céréalières, quelques forêts de chênes et longer lacs et ruisseaux le tout sous un ciel couvert avec la tramontane mais une température agréable pour marcher.

J’ai apprécié Auch, sa cathédrale et son escalier monumental.
Barran et son Clocher tors et de nombreux petits villages typiques.
Les habitants sont curieux de notre passage et de bons guides si nécessaire.
Les gîtes sont accueillants et spacieux, les hospitaliers chaleureux et très disponibles.
Ce sont de bons moments pour se reposer et se ressourcer.
Nous sommes peu nombreux sur ce chemin et nous nous retrouvons à quelques uns au hasard des hébergements et en fonction de la longueur de l’étape. Ce sont des moments partagés très intéressants.
Tous les bobos sont maintenant passés et je suis dans une phase de prévention.
En fin semaine je serai à Pau ou j’aurai le plaisir de retrouver Bérengère, Xavier et Émile.
Je remercie chacun de vous qui m’avez laissé un message et en particulier aux anonymes que j’ai reconnus et a Myriam pour sa recette anti moustiques.
Continuez ils me font du bien !
Je vous embrasse



Plongeon en Gascogne
21 mai, 2015, 15 h 26 min
Classé dans : Non classé

Me voilà seule sur cette partie du chemin ou les pentes escarpées ont laissé place aux plaines de Haute-Garonne.

Pendant 2 jours j’ai longé la Rigole puis le canal du midi, 2 balades apaisantes, plates, sans difficulté.
J’ai profité de mon passage à Toulouse pour visiter le capitole et St-Sernin, hélas sous la pluie !
Et me voici maintenant en pays de Gascogne, région vallonnée faite de champs colorés, de chapelles isolées et de belles fermes.

Ces quelques étapes plus douces et plus courtes ont été d’un grand bénéfice pour mes pieds, qui semblent complètement guéris, mais que je continue à momifier avec de l’elasto.
Point de moustiques ni de punaises à l’horizon j’ai, je crois, enfin apprivoisé ce chemin.
Gageons qu’il en soit ainsi jusqu’au col du Somport.

Merci encore de vos messages, ils m’apportent, surtout maintenant que je suis seule, un petit moment de bonheur.

Je vous embrasse et pense à vous tous, jour après jour, pas après pas.

IMG_1717


12345

Sonia1swiss |
Evjfderuby |
Coulonneux62120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clasch du 92
| Fimogourmand
| Catsanddog